Le cingle

Dans ce Périgord où tout est beau, Trémolat vous accueille dans un cadre merveilleux.

S’offrira à votre regard un magnifique plan d’eau (bassin nautique) et le panorama exceptionnel du cingle. Ce site classé est décrit comme "l’une des merveilles du monde" par André Maurois (académie française).

  



Eglise Saint Nicolas

C'est au IXème siècle que fut construite à Trémolat une première église dont il reste deux parties d'arc au nord et au sud de la nef à l'intersection du transept. Ces arcs, entremêlant briques et pierres, reposent sur une imposte et une colonne. Nous ne savons pas pourquoi cette église fut détruite. Peut être Aimeric de Mussidan, qui avait reçu de son frère le monastère, eut-il le projet de se rendre indépendant et de construire une grande église. Ce n'est qu'en 1125/1160 que fut édifiée l'église actuelle.

    

Les bâtiments monastiques furent construits au sud de l'église selon le plan tout à fait traditionnel :
  • à l'est, la salle capitulaire dont il reste les trois baies et la salle des moines avec au-dessus le dortoir qui a été détruit mais on voit encore la trace de la porte qui donnait accès à l'église pour les offices de nuit
  • au sud, le réfectoire et la cuisine avec les divers services
  • à l'ouest, le bâtiment des convers ou des ouvriers, le cellier et les réserves.

Tout cela a été très modifié mais on en suit la trace très aisément. Le cloître, au centre, a disparu.

L'église monastique était dédiée à Marie Mère de Dieu mais devenue église paroissiale après la révolution , elle prend l'appellation de Saint Nicolas, patron des gabarriers. L'état dégradé de l'église a conduit à des travaux de restauration qui se sont déroulés de 2000 à 2010. L'état actuel, magnifique, permet de retrouver une image assez exacte de ce qu'était cette église au temps de la splendeur du monastère. On peut y admirer en particulier des fresques su XIVeme siècle et deux autels du XVIIIeme siècles.



L'îlot Saint Nicolas

C'est l'ancien cloitre de l'église Saint Nicolas mais nous ne savons que peu de chose à son sujet. Peut-être n'y eut-il qu'une galerie couverte dont la toiture s'accrochait au mur de l'église, on en voit encore la trace à l'ouest et au sud du croisillon sud. Cette galerie fut sans doute détruite pendant la guerre de Cent Ans et jamais reconstruite depuis. Le joli puits situé au milieu de la cour est construit sur une déviation de la Rège. Aux abords de l'église Saint Nicolas, l'endroit monastique avec sa salle capitulaire et son jardin ont été aménagé et fleuri.

   



Eglise Saint Hilaire

En dehors de l'église monastique, Trémolat possède une petite église du XIIème siècle dédiée à Saint Hilaire. L'église conserve un beau portail roman que surmonte un clocher mur.

Derrière le portail se trouve une travée étroite voutée en berceau. Elle est suivie d'une travée plus large, reconstruite au XVème siècle et qui forme le cœur et qui est voutée d'arêtes. De robustes contreforts compensent la poussée des voutes. Le cimetière qui entoure la chapelle est plein du souvenir des anciennes familles de Trémolat. Cette église en très mauvais état après la guerre, a été restauré dans les années 50 par la population très attachée à son patrimoine.



Le petit patrimoine

Trémolat est riche en petit patrimoine, qu'il s'agisse de lavoirs, de croix, de puits, de pigeonniers, etc. Nous vous invitons à découvrir nos trésors en flânant dans le village ou en parcourant nos chemins de randonnées.


© Office de Tourisme de Trémolat - © Photo du bandeau CRTA - Laurent Reiz - © Création du site Internet par enperigord.fr